Mes formations "Sécurisez votre avenir" et "La compta c'est facile" sont en ligne ! Cliquez ici et ici pour en savoir plus.

samedi 2 août 2008

Un point sur notre couverture sociale : 1) le risque Maladie

a) Combien paie-t-on ?

Pour financer son risque Maladie obligatoire, l'orthophoniste doit cotiser à l'URSSAF, l'Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales. Il ou elle paie 3 cotisations pour cela :

  • la Contribution Sociale Généralisée, CSG, dont le taux est de 7,5% sur les revenus professionnels + cotisations sociales, dont 5,1% seulement sont déductibles de l'impôt sur le revenu ; on paie donc des cotisations sociales sur les basées cotisations sociales déjà payées, et sans pouvoir les déduire complètement...
  • la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale, CRDS, dont le taux est de 0,5% des revenus professionnels + cotisations sociales;
  • la Cotisation d'Assurance Maladie, dont le taux est de 9,81% du revenu tiré de l'activité conventionnée. Mais l'orthophoniste n'en paie que 0,11% : la CPAM règle 9,70% à sa place, sauf sur les éventuels dépassements d'honoraires, extrêmement rares en orthophonie.
b) Comment ce risque est-il couvert ?

  • Soins : grâce au conventionnement, nous bénéficions de la couverture maladie des salariés, concernant les soins. Nous avons même un avantage sur eux : nous pouvons déduire de notre revenu imposable nos complémentaires santé, dans le cadre de la loi Madelin.
  • Arrêt de travail : non géré par la sécurité sociale, mais par la CARPIMKO. C'est là où ça se gâte. Mais cela fera l'objet d'un prochain message, consacré à cette caisse.



2 commentaires:

Sylvia a dit…

Bonjour,
Petite question: Peut-être ai-je mal parcouru votre blog, mais je demandais de quel régime de sécurité sociale nous dépendions... J'ai lu sur d'autres sites qu'à partir du moment où on était auxiliaire médical conventionné, on dépendait du régime des PAMC (Régime d'assurance maladie des Praticiens et Auxiliaires Médicaux Conventionnés). Ce régime appartient-il au régime général ou s'agit-il d'un régime à part, comme le régime MSA ou le régime des travailleurs indépendants ?
Merci par avance et bonne soirée !
Sylvia, étudiante en 4ème année d'orthophonie

Guillaume a dit…

Un des avantages de notre conventionnement avec la sécu est notre affiliation au régime général, comme les salariés.