Mes formations "Sécurisez votre avenir" et "La compta c'est facile" sont en ligne ! Cliquez ici et ici pour en savoir plus.

mardi 16 septembre 2008

Placements sûrs et défiscalisés hors livret A


CHIFFRES MIS A JOUR EN MARS 2016

Mon message d'hier présentait les caractéristiques du livret A, très intéressant pour ne pas laisser ses liquidités perdre 3% d'inflation par an. Mais la star des livrets peut être complétée par deux autres livrets : il existe seulement 3 solutions sans impôt ni prélèvements sociaux.

1) Livret de Développement Durable

Le LDD est le nouveau nom du Codevi, depuis le 1/01/07. Il fonctionne exactement comme le livret A, sauf que son plafond est de 12 000 € au lieu de 22 950 €. Il constitue donc un excellent prolongement du livret A : on peut placer 34 950 € de liquidités sans impôts ni prélèvements sociaux. Avec cette somme, on peut envisager de résilier les clauses des contrats de Prévoyance qui compensent les 3 mois de carence de la CARPIMKO. Mais ce n'est pas suffisant en cas d'invalidité.

2) Livret d'Epargne Populaire

Le LEP fonctionne également comme le livret A, mais son taux est de 1,25 % au lieu de 0,75% et son plafond est de 7700 €. La mise minimale est de 30 €. L'écart entre le LEP et le livret A vient d'être réduit : il était de 1% auparavant. Mais 5% pour le LEP, ça commençait à faire beaucoup. Il est impossible de trouver un autre placement sans risque ni prélèvement à 4,5%. Malheureusement, on ne peut conserver un LEP qu'en début de carrière, ou en ayant beaucoup d'enfants : pour en avoir un, il faut gagner moins de 19 255 € par an si on est célibataire. L'ensemble du barème des revenus est ici : http://www.francetransactions.com/epargne/LEP.html
D'où son adjectif "populaire". Mais pour ceux qui peuvent en avoir un, je leur conseillerais de mettre directement 7700 € dessus : les intérêts cumulés leur permettront de dépasser le plafond. Ce principe est d'ailleurs valable pour le LDD et le livret A (ou bleu).

Prochaine étape : les placement sûrs, mais fiscalisés et/ou subissant des prélèvements sociaux.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ma curiosité est piquée...
Comment votre femme peut-elle ouvrir un LEP, compte tenu de vos revenus ? Vous n'êtes pas sur le même foyer fiscal ? Vous faites deux déclarations d'impôts ?

Encore merci pour vos articles intéressants ET quotidiens...

Guillaume a dit…

J'avoue vivre dans le péché, pour peu de temps encore. Sans PACS. Ma femme est donc une inconnue, aux yeux du fisc. Elle fait sa déclaration chaque année.

Merci pour vos encouragements !