Mes formations "Sécurisez votre avenir" et "La compta c'est facile" sont en ligne ! Cliquez ici et ici pour en savoir plus.

mercredi 8 octobre 2008

Le prêt à taux zéro


Le mois dernier, j'ai parlé de l'achat de la résidence principale. Je voudrais y ajouter un article sur les prêts aidés. Pour ceux d'entre nous qui ont des revenus modestes, notamment en début de carrière, il est possible d'emprunter une partie du prix de sa résidence principale à des taux complètement hors marché. Ces crédits spéciaux permettent souvent de faire passer un dossier qui serait refusé s'il ne comportait qu'un prêt normal à 5,5 %. Ils viennent donc réduire le crédit principal. J'ai déjà parlé du PEL et du CEL. Mais le plus avantageux d'entre eux est le prêt à taux zéro, même s'il ne peut dépasser 20 % du prix du bien (30% dans les zones franches). Certaines villes, comme Paris ou Nantes, mais aussi quelques départements comme le 92, permettent de dépasser ces 20%. Le taux est donc nul, mais les frais de dossier aussi !

L'organisme qui prête à taux zéro perd 3% d'inflation tous les ans. C'est excellent pour l'emprunteur, qui peut même différer le remboursement de 18 mois ! Ce type de prêt existe pour l'immobilier neuf comme pour l'ancien, avec ou sans travaux. Il est bien sûr proposé sous condition de ressource et avec des plafonds dans les sommes prêtées. Concernant les logements anciens, les plafonds sont plus bas (-10, -20 ou -25% selon la zone géographique). La loi impose d'autres contraintes aux logements anciens, pour qu'on évite d'acheter n'importe quoi : la surface totale doit dépasser 14 m2 ; la pièce principale doit dépasser 7 m2 ; il doit y avoir au moins un WC ou une salle d'eau. Si le logement a plus de 20 ans, un expert doit confirmer le respect de ces normes. Il peut imposer des travaux à l'emprunteur.

Les conditions de ressources et les montants prêtés dépendent de la zone où se trouve le logement. La loi divise la France en 3 zones :

  • Zone A : Paris et grande agglomération, Côte d'Azur, Genevois français
  • Zone B : Ile de France hors zone A, agglomérations supérieures à 50 000 habitants (ex : Le Havre), quelques zones frontalières ou littorales
  • Zone C : le reste du territoire
Voici les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour un logement ancien :


Maintenant pour le neuf :


Ce qui compte, c'est le "revenu de référence" inscrit sur l'avis d'imposition. Voyons à présent le montant maximum que l'on peut emprunter dans l'ancien :


Et le montant maximum que l'on peut emprunter dans le neuf :


Pour rembourser ce prêt très spécial, l'échéancier est calculé son le revenu et le montant total de tous les crédits souscrits pour la résidence principale. Si le revenu est bas, le remboursement est plus étalé dans le temps. La loi a tout prévu. La formule de calcul est complexe, donc je ne la reproduis pas ici pour ne pas vous faire fuir. On peut réduire la durée de remboursement si on le souhaite.

Même si les montants s'avèrent assez faibles, il serait dommage de ne pas profiter de ce prêt à 0% si on y a droit.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Monsieur,

J'avais investi toutes mes économies dans une société d'édition de DVD de séries tv de la BBC. Face à la crise boursière actuelle, un mien ami, Monsieur Schlomo de La Piscine Bleue, me conseille de vendre mes actions afin d'investir immédiatement dans une valeur refuge, l'huile de salade de museau.

Dois-je suivre son conseil ?

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments respectueux.

John Roland Redd

Guillaume a dit…

Cher Eric,
Je te conseille d'aller sur ce site :
http://www.korlapandit.com

Tu y trouveras la plénitude qui te permettra d'investir avec sagesse :-D

Guillaume, qui te remercie de lui avoir fait découvrir ce monument de la musique.