Mes formations "Sécurisez votre avenir" et "La compta c'est facile" sont en ligne ! Cliquez ici et ici pour en savoir plus.

lundi 13 octobre 2008

Que faire actuellement : bons conseils


Le Figaro Magazine de samedi comportait un dossier sur les placements. Voici un résumé des 10 conseils avisés qu'ils ont donnés. Certains se chevauchent, comme vous le verrez.

1) Rester liquide

En temps ordinaire, il est souhaitable de pouvoir disposer immédiatement de 10 à 15% de son épargne. Voir mes articles sur le livret A, les autres livrets défiscalisés, les super livrets et les SICAV monétaires. Mais actuellement, il est préférable d'avoir 50 % de liquidités.

2) Acheter de l'or (là j'ai appris quelque chose)

Ils conseillent d'acheter des actions de mines d'or d'Amérique du nord comme Barrick Gold et Newmont Mining. Mais ils disent aussi qu'il est raisonnable d'acheter de l'or physique : le napoléon de 20 francs, la pièce de 20 francs suisses et celle de 20 dollars américains sont faciles à négocier si elles sont bien conservées, dans de petits sachets prévus pour cela.

3) Acheter des SICAV monétaires à court terme et des SICAV actions à moyen terme

Là, l'intervenant, M. Touati, qu'on voit beaucoup dans les médias en ce moment, dit la même chose que le conseil n°1, pour le court terme. Mais il dit que les actions ont tellement baissé, qu'on peut en acheter en visant un objectif long (pour M. Touati, 3 ans = long). Il préconise les SICAV comportant des entreprises à haute technologie, notamment dans les pays émergents, et tout particulièrement les hautes technologies de l'énergie. Il prévoit même une bulle dans ce domaine pour les prochaines années.

4) Acheter des SICAV monétaires

Bis repetita placent... Un encadré conseille aussi d'ouvrir plusieurs comptes à terme, à échéances différentes. Voir mon article sur les comptes à terme.

5) Privilégier les greentechs

Les technologies de développement durable, comme par exemple le photovoltaïque, sont à surveiller de près. Ce conseil confirme le conseil n°3.

6) Charger le livret A

Il y a eu deux fois plus d'ouvertures de livrets A cette année que l'an dernier : 4% net d'impôt et complètement sûrs, ça motive. Cette page du dossier détaille aussi les offres des banques et des super livrets. Mais vous connaissez déjà les meilleures, ô fidèles lecteurs ;-)

7) Anticiper un investissement immobilier avec un PEL

Voir mon article sur ce sujet.

8) Verser sur son plan d'épargne entreprise (PEE)

Valable pour ceux d'entre nous qui ont un conjoint salarié, un conjoint collaborateur ou simplement un employé, tel que la femme de ménage du cabinet (un vrai rêve pour le Serpillière Man que je suis chaque soir). Je reviendrai sur le PEE dans un article à part. Mais l'article dit que l'abondement patronal et le cadre fiscal du PEE constituent une aubaine à ne pas négliger. D'ailleurs les Français l'ont bien compris : les encours gérés par les PEE ont triplé en 10 ans.

9) Rester sous-exposé concernant les actions

Le conseil n°3 disait qu'on pouvait y revenir avec une visée ayant un horizon de 3 ans. Mais cette partie du dossier dit qu'il est impossible de voir sérieusement la croissance revenir avant 2010. Si l'on plonge tout de même un orteil dans ce bain, mieux vaut être très sélectif. Aucun secteur n'est porteur pour l'instant.

10) Acheter des Fonds Communs de Placement dans l'Innonvation (FCPI)

Là aussi, je ferai un article complet sur ce type de placement qui concerne tous ceux qui paient des impôts. Quand vous y souscrivez, vous obtenez un crédit d'impôt de 25%. Ensuite, l'argent est bloqué pendant 7 à 10 ans. Ils conseillent 10, pour laisser le temps de prospérer aux jeunes entreprises innovantes possédées par le fonds. C'est en fait du capital-risque, permettant de faire éclore des entreprises utiles à la croissance future de la France. Donc un placement aidé par l'Etat, mais risqué.

Voilà pour ces 10 conseils. Ils valent ce qu'ils valent, mais comme on retrouve la plupart d'entre eux dans toute la presse économique actuelle, il me semblait logique de vous les résumer ici. Finissons par un onzième conseil qui ne servira pas qu'en temps de crise :

Aucun commentaire: